Témoignages

Voici quelques témoignages de nos anciens étudiants.

Promotion 2019-2020

Héloïse Cador - ESB Nantes

Free Website Template by FreeHTML5.co “ Après un bac général ES, j'ai décidé de me réorienter dans le domaine du bois en passant un Cap ébéniste. J'ai continué dans cette voie professionnelle par un Brevet de maîtrise ébéniste puis un BTS design de meuble. Entre temps, je suis partie pendant 2 ans à l'étranger, voyager et me former d'une autre manière. Mon but était d'intégrer l'école d'ingénieur bois en revenant. N'ayant pas fait de matière scientifique depuis plus de 7 ans, je n'ai pas été acceptée pour passer le concours en candidat libre. A 25 ans, j'ai donc fait une prépa ATS qui m'a permis d'intégrer cette école mais pas seulement, cette formation nous poussant hors de notre zone de confort nous permet de mettre en lumière nos limites personnelles. L'esprit de groupe est tout spécialement important durant cette formation exigeante et c'est souvent ce qui nous permet de tenir dans la durée. Nous avons eu la chance d'être en coloc avec 8 autres personnes de la prépa, une vraie force nous permettant de rigoler et relativiser à la réception de nos notes plus ou moins hautes... J'étais la plus âgée mais peu importe, plusieurs avaient aussi des parcours atypiques et notre point commun est que nous avions tous choisi d'être ici pour une raison bien spécifique. Je suis heureuse des rencontres que j'ai pu y faire et d'avoir réussi mon objectif. Donnez-vous les moyens d'atteindre vos rêves !! Si c'était à refaire je la re-choisirais sans hésiter, exceptée la partie COVID...“

Jérémie Demay - ESIEE

“ Ayant un parcours atypique, après un BTS Systèmes Photoniques, j'ai travaillé pendant deux ans en tant que technicien de production en optique pour enfin prendre la décision de reprendre les études en préparation ATS afin d'intégrer une école d'ingénieur. Reprendre les études dans ce cursus fut une réelle épreuve, mais, même si je n'avais pas étudié pendant deux ans, il m'a été possible de m'en sortir en travaillant (même si ce n'est pas toujours facile). Cette année m'a également permis de me reprendre en main pour pouvoir faire ce que j'aime (en me permettant même de travailler dans d'autres domaines comme les énergies renouvelables etc.), avec des professeurs à l'écoute et attentifs au bien-être de leurs élèves. Le choix de reprendre les études dans ce cursus m'a permis de me dépasser, de m'organiser pour le travail et fut certainement la meilleure décision de ma vie. Je suis très reconnaissant de mes professeurs de m'avoir accompagné dans cette année. La prépa est une épreuve difficile mais accrochez-vous parce que dans la vie on a peu d'occasions aussi importantes de pouvoir changer de carrière, de vie et de perspectives.“








Kilian Hamoniaux - ESB Nantes

Free Website Template by FreeHTML5.co “ Venant de Créhen, en Côtes d'Armor (22130), après le collège, j'ai été, de 2014 à 2017, au lycée Les Rimains (St Malo) pour y avoir le bac STI2D (option ITEC) avec mention Bien. Ensuite, pour poursuivre dans le secteur de la mécanique, j'ai été au Lycée Chaptal de St Brieuc, de 2017 à 2019, pour avoir le BTS CPI, toujours avec mension Bien. Pour la suite, je voulais aller en école d'ingénieurs, mais je ne savais pas où en trouver, ni laquelle choisir. De plus, je ne me sentais pas forcément prêt pour y accéder... Pour remédier à ce souci, j'ai décidé de faire une année de Prépa ATS au lycée Félix Le Dantec à Lannion. Ainsi, avec une bonne organisation (j'ai toujours fait des fiches Bristol chaque soir pour retenir l'essentiel des cours) et à l'aide des professeurs qui ont toujours été à l'écoute, j'ai fini par passer le concours sans stress (il y a du temps d'entraînement en fin d'année, que j'ai passé en visio) et, surtout, j'ai été accepté dans une école d'ingénieurs qui me correspond, l'ESB (École Supérieure du Bois), à Nantes ! Et de plus, cette année de Prépa condensée m'a permis d'être totalement prêt pour l'École. En effet, certaines notions (de mécanique, par exemple) que j'ai apprises en Prépa sont réutilisées et, en plus, j'arrive à organiser mes apprentissages... Car à l'ESB, on a bien plus de matières qu'en Prépa (par exemple, des matières en lien avec le bois) ! “

Ange Rodriguez - ENSEEIHT

Free Website Template by FreeHTML5.co “ Après un DUT Mesures Physiques à Toulouse j'ai intégré la prépa ATS de Lannion, ça n'a pas été une année facile car le rythme était assez soutenu, je n'avais pas beaucoup de temps libre, mais j'ai quand même beaucoup apprécié cette année et j'ai bien progressé dans toutes les matières mais surtout en mathématiques. Les professeurs sont vraiment très compétents, très impliqués et très sympas, ils vous feront progresser dans leur matière et feront tout leur possible pour vous pousser à donner le meilleur de vous-même. Après la prépa j'ai été accepté aux Mines d'Alès, de St-Etienne, à l'ENAC et à l'ENSEEIHT et j'ai décidé d'intégrer l'ENSEEIHT à Toulouse, une des meilleures écoles d'électronique en France et sans la prépa ATS je n'aurai jamais été accepté. Si vous aimez les sciences et que vous voulez devenir ingénieur je vous recommande cette prépa. “

Promotion 2018-2019

Tristan Even - ESIX

Free Website Template by FreeHTML5.co “ Actuellement étudiant en école d’ingénieurs spécialisée en mécatronique à l’ESIX de Caen Normandie, j’ai effectué un DUT Réseau et Télécom à Lannion après obtention d’un BAC STI2D. N’étant pas très travailleur lors de mon DUT et voulant intégrer une école d'ingénieur, le choix d’entrer au sein d’une classe préparatoire ATS fut le choix le plus judicieux afin d’optimiser mes chances de réussite. Malgré de nombreuses lacunes dans une grande partie des matières théoriques lors de mon entrée en classe préparatoire, j’ai réussi, par un travail sans relâche au cours de ces neuf mois, à combler ces dernières. Durant cette année, j’ai pu découvrir de manière plus approfondie la mécanique et l’électronique, devenant rapidement une évidence pour la suite de mon cursus. Sans l’ensemble des connaissances acquises en classe préparatoire ATS, le suivi des cours dispensés en école d’ingénieur se serait avéré compliqué. Grâce à cette année riche de savoirs et de méthodes, j’ai pu obtenir ma première année de mécatronique sans difficulté. Enfin, cette année m’a appris à maîtriser une charge de travail très importante ainsi que l’obtention d’une rigueur indispensable en école d’ingénieur, que ce soit pour les mathématiques ou dans d’autres matières. Dernièrement, si un conseil devait être donné, je dirai qu’il ne faut pas négliger le français ainsi que l’anglais lors des concours car ces deux matières permettent de faire une réelle différence lors de ces derniers. “

Maëlle Lebrun - Polytech Nantes

“ Je m'appelle Maël Lebrun, je suis actuellement en génie électrique à Polytech Nantes. Mon parcours commence au lycée St Joseph Bossuet à Lannion. Je suis arrivé là car aucune orientation particulière ne m'attirait. J'ai passé ma seconde sans trop de difficultés, la première S, option SI, a été plus laborieuse car je me suis rendu compte de mes lacunes en maths. J'ai un peu rattrapé mon retard et obtenu mon bac avec 11 de moyenne. En terminal j’ai encore dû choisir mon orientation n’ayant pas trouvé ce que je voulais faire à une ou deux semaines avant la clôture des vœux. Finalement j'ai choisi le BTS électrotechnique proposé par le lycée Félix le Dantec. Je n'ai pas regretté ce choix puisque je me suis rendu compte que le domaine m'intéressait et que j’étais plutôt bon. J’ai fini mon BTS major de promo et c’est pendant ma deuxième année que j’ai entendu parler de la prépa ATS. Encouragé par mes professeurs et ne sachant, encore une fois, pas quoi faire après le BTS, j’ai postulé. Dès l’arrivée en ATS, les professeurs nous préparent déjà à ce que nous allons subir, il va falloir travailler et être efficace (des choses que je n’avais jamais faites par le passé). Pour cette année de prépa je me suis mis en colocation avec un ami de BTS qui avait aussi été pris, cela nous a beaucoup aidé à nous motiver et à travailler. Pour résumer, la prépa m’a appris à travailler et surtout à travailler efficacement. “




Marie Le Joncour - ENSTA Bretagne

“ Actuellement en formation d’apprentie ingénieure à l’ENSTA Bretagne à Brest, j’ai d’abord effectué un BTS puis une Licence Professionnelle dans le domaine de la construction navale après un baccalauréat scientifique option SVT. J’ai ensuite voulu entrer dans une des seules écoles d’ingénieurs proposant une formation dans ce domaine, mais n’ayant pas vraiment travaillé durant mes études supérieures, mes résultats scolaires n’étaient pas suffisants. La classe préparatoire ATS était donc le choix le plus judicieux pour augmenter mes chances de rentrer dans l’école voulue. Cette année a été physiquement éprouvante mais très enrichissante, et elle m’a surtout permis d’atteindre mon objectif. En effet, j’ai consolidé et approfondi mes connaissances en mathématiques et physique, mais aussi comblé mes lacunes en mécanique et électronique, qui sont des matières déterminantes à l’ENSTA Bretagne. Ainsi, avec un travail assidu j’ai pu acquérir une rigueur et une grande capacité de travail. Sans les enseignements et l’aide prodiguée par l’ensemble du corps enseignant, je n’aurais sûrement pas pu passer ma première année d’école d’ingénieur avec autant de facilité. Ayant été sélectionnée sur dossier pour une formation en apprentissage, la recherche d’entreprise était pour moi prioritaire. Cependant le concours de fin d’année n’est pas à négliger car il sert de voie de secours, et peut réserver de bonnes surprises. “

Clément Macé - Polytech Nantes

“ Réaliser une prépa ATS était un défi que je voulais surmonter. Et aujourd’hui, je suis très heureux d’avoir essayé puisque je suis maintenant dans l’école que je voulais intégrer en début de prépa. Je savais qu’en choisissant la classe préparatoire ATS je devais faire des sacrifices, plus de jeux vidéo et moins de série etc. Ayant réalisé un parcours « professionnel » (Bac pro puis BTS), le début d’année fut catastrophique, je n’avais aucune méthode de travail et je manquais de base théorique, mais avec de la persévérance j’ai réussi à m’adapter et à trouver une organisation adéquate afin d’optimiser mon temps. L’année en prépa a été pour moi l’opportunité d’acquérir des connaissances et des compétences méthodologiques que je ne trouverais dans aucune autre formation. Les séances de Khôlles son un atout, elles m’ont permises de valider mes connaissances vues en cours et de mieux gérer mon stress à l’oral. En bref, l’année d’ATS c’est 10 mois de difficulté pour une poursuite d’étude réussie.








François Miloux - ENIB

“ A l’issue de mon BTS électrotechnique, j’ai intégré la classe préparatoire ATS de Félix LE DANTEC (année 2018-2019). A mon arrivée dans cette formation, mon objectif était d’intégrer une école d’ingénieur. J’ai alors étudié les mathématiques, la physique et les sciences de l’ingénieur pour la partie technique, et le français et l’anglais. Cela m’a permis de me remettre à niveau dans ces domaines et de préparer la poursuite de mon parcours en école d’ingénieur. Au-delà du programme, théorique en majorité mais également pratique en fonction des matières, les exigences et la cadence de travail imposée m’ont permis d’acquérir un rythme et des méthodes, toujours utiles aujourd’hui. Le système de colles permet lui d’acquérir une certaine aisance à l’oral tout en permettant de savoir où l’on se positionne vis-à-vis de ses compétences et acquis. Suite à cette année bénéfique, j’ai pu poursuivre à l’ENIB en électronique, en première année du cycle ingénieur à Brest. Cette école sélectionne les nouveaux étudiants sur dossier, notamment en provenance des classes ATS. Je trouve une réelle cohérence à mon parcours car je réinvestis les apports de la classe préparatoire. En résumé, cette année m’a permis de consolider mes connaissances et mes compétences, de développer de nouvelles méthodes de travail et d’effectuer une légère réorientation. “

Erwan Pineau - Master Physique de l'Océan et du Climat

“ J’ai d’abord fait un bac professionnel en mécanique moto puis un Brevet de Technicien Supérieur sur les moteurs. Souhaitant poursuivre mes études et élargir mes horizons, j’ai décidé d’intégrer la classe préparatoire d’Adaptation Technicien Supérieur au Lycée Félix Le Dantec à Lannion en 2018-2019. Cette année m’a permis de combler mes lacunes en matières scientifiques, cela m’a demandé du travail suite à mon parcours professionnel, ce travail m’a fait gagner en efficacité et j’ai appris à m’organiser. Aujourd’hui, je suis en master Physique de l’Océan et du Climat à Brest, je n’aurai pas été en mesure de suivre le programme sans avoir intégrer cette classe préparatoire. “

Promotion 2017-2018

Tom Barbier - Polytech Nice

“ Je suis issu d'un BAC S SVT et j'ai décidé de m'orienter vers un DUT GEII, ne sachant pas vraiment à quoi m'attendre. Suite à ce DUT, j'ai eu l'envie de continuer en école d'ingénieur, cependant je ne me sentais pas suffisamment à l'aise dans certaines matières et en méthode de travail pour me lancer directement en école d'ingénieur, c'est pourquoi j'ai décidé de rejoindre une CPGE ATS. La CPGE ATS m'a appris à savoir travailler en autonomie et efficacement, elle permet d'acquérir des méthodes de travail et de réflexion que j'utilise encore en dernière année d'école d'ingénieur. La CPGE ATS de Lannion est une petite promotion qui permet à ses étudiants d'être bien encadrée par le corps enseignant, bien que celui-ci ait sûrement un peu changé depuis mon passage, j'ai de bons souvenirs quant à son effectif. Suite à ma classe préparatoire, j'ai pu intégrer Polytech Nice Sophia en filière électronique, où j'ai pu me sentir à l'aise dans toutes les matières grâce à la théorie et aux méthodes de travail apprises en CPGE ATS. Finalement, l'année de CPGE ATS est un atout pour poursuivre ses études en école d'ingénieur. “

Tom Bonraisin - ENSSAT Lannion

Free Website Template by FreeHTML5.co “ Après un BTS Systèmes Photoniques au lycée Félix Le Dantec à Lannion, j’ai souhaité continuer mes études dans le domaine de la photonique mais, conscient du niveau attendu en école d’ingénieur, j’ai eu l’opportunité d’intégrer la classe préparatoire ATS (promo 2017-2018) dans le même lycée que mon BTS. Cette année, au rythme important, a été pour moi l’occasion de développer mes méthodes de travail et de me créer des bases solides pour la suite, notamment en mathématiques qui est généralement le point faible des personnes venant d’IUT et BTS intégrant une école d’ingénieur. La classe préparatoire a été enrichissante pour moi aussi grâce la cohésion et au travail de groupe avec des personnes venant d’horizons différents. Les forces de l’un peuvent ainsi compenser les faiblesses de l’autre. Le système de khôlle (évaluation rapide où l’on doit résoudre des exercices au tableau devant un examinateur, le midi ou le soir), au départ vu comme un poids supplémentaire négatif, s’est rapidement révélé indispensable et bénéfique pour garder le rythme et s’assurer de l’acquisition des connaissances. La prépa ATS a vraiment aidé, pour moi, à réduire la marche séparant le BTS de l’école d’ingénieur. “

Promotion 2016-2017

Paul Boultareau - IMT Lille

“ Issu d'un baccalauréat scientifique, j'ai commencé mes études supérieures par un DUT Réseaux et Télécommunications à Lannion. J'ai réalisé la deuxième année de ce DUT en apprentissage chez Orange à Rennes. Mes résultats étaient corrects mais mon dossier n'était pas suffisant pour poursuivre en école d'ingénieur. Je crois que je n'avais pas forcément compris la nécessité/l'envie de travailler. Ne connaissant pas la classe préparatoire ATS et voulant continuer mes études, j'ai poursuivi en Licence Professionnelle Intégration des Systèmes Voix et Données (ISVD). Cette Licence, je l'ai aussi réalisée en alternance chez Orange à Lannion et c'est durant cette année que j'ai réalisé le besoin de poursuivre mes études. La volonté de conduire des projets, de pouvoir manager des équipes et d'avoir un métier correspondant à mes aspirations m'ont poussés à vouloir aller en école d'ingénieur. Avec ces convictions, j'ai postulé en classe préparatoire ATS et intégré le Lycée Félix Le Dantec à Lannion. Cette année m'a permis de redécouvrir certaines matières et de me découvrir moi-même. C'est une année chargée mais qui paye. Je recommande l'internat que propose l'école et qui permet de s'immerger et de travailler en groupe. J'ai pu atteindre mon objectif et intégrer l'IMT (Institut Mines Télécom Lille) en alternance. Après ces trois ans, je suis maintenant Ingénieur responsable client chez Orange à Paris. Je recommande l'ATS pour tous les élèves qui sont maintenant décidés à travailler et qui ont la volonté de poursuivre leurs études. C'est une voix dérivée, une deuxième chance qui permet d'atteindre ses objectifs. “

Heidi KREMER - ENAC

“ Je suis issue d’un BAC S-SI que j’ai obtenu de justesse avec 10,4 de moyenne. Passionnée d’aéronautique, j’ai choisi de poursuivre mes études dans l’aviation en faisant un BTS Aéronautique. À l’issue de mon BTS j’ai voulu intégrer l’Ecole Nationale de l’Aviation Civile pour devenir ingénieur dans l’aéronautique. C’est une formation très demandée donc, pour avoir le plus de chance d’être admise, j’ai décidé de faire une prépa ATS dans le but d’augmenter mon niveau scolaire et présenter un bon dossier. Mon objectif était également de me servir de la prépa ATS comme tremplin pour ne pas me sentir trop perdue à mon arrivée à l’ENAC. Il y a quand même une certaine différence de niveau entre une école d’ingénieur et un BTS. J’ai donc intégré la classe prépa ATS de Lannion. Durant cette année j’ai pu donc me mettre à niveau et apprendre à mieux m’organiser dans mon travail. Et honnêtement cela m’a beaucoup servie pour mes années à l’ENAC, j’étais beaucoup plus sereine par rapport à mes cours. De mon point de vue, la prépa ATS est une formation assez rapide qui ouvre beaucoup de portes. Pour ceux qui se diront que la prépa n’est pas faite pour eux je vous dirais que c’est un rythme à prendre et qu’il sera motiver par votre objectif. Sans oublier que l’équipe enseignante est aussi très présente et motivante pour passer la meilleure année possible. “





Mathilde Vialar KREMER - Télécome St Etiennes

Free Website Template by FreeHTML5.co “ C’est en Septembre 2016 que j’ai intégré la prépa ATS du Lycée Felix Le Dantec à Lannion. Je venais de terminer un BTS Opticien lunetier en alternance et je souhaitais réintégrer un parcours scientifique plus général. Cette formation d’un an m’a permis d’acquérir les connaissances nécessaires pour intégrer une formation d’ingénieur Image et Photonique, Smart-Industrie en alternance. Durant ces 3 années, j’ai travaillé au sein d’une entreprise qui conçoit des équipements pour la chirurgie des yeux. C’est là que j’ai découvert le domaine biomédical dans lequel je travaille actuellement avec passion et envie. C’est grâce à cette année en prépa ATS que j’ai pu me réorienter pour intégrer et évoluer dans un domaine qui me plaît.  Je remercie toute l’équipe pédagogique de prépa ATS de Lannion pour tous les moyens mis en place dans la réussite de notre promo : faible effectif, disponibilité des enseignants, suivi et accompagnement, logement sur place, locaux accessibles, etc. Je recommande sans hésitation cette formation ! “